Stop à la haine, pour l’accès aux droits de toutes les personnes présentes dans notre pays

Communiqué du collectif 44 Et maintenant Pour un avenir solidaire

Un ou des individus ont, dans la nuit du 11 au 12 septembre, tagué l’église Saint-Médard et la mosquée Al Moshinine ainsi que des bâtiments commerciaux et un stade de football à Nantes en écrivant notamment « Dehors les réfugiés » ou encore « Vos impôts financent l’invasion de la France ».

Nous dénonçons ces actes de haine.

Par ailleurs, la tête de liste régionale du parti d’extrême-droite, le Front National stigmatisait (Ouest-France du 11 septembre) « … les vieilles ficelles de la fausse charité chrétienne, celle qui consiste à faire payer certains avec l’argent des autres, mais en se parant de la générosité de tous… »en accusant » la préférence étrangère » et menaçant d’établir « la liste des élus accueillant ces clandestins sans contrôle aucun avec l’argent des contribuables [... et d'exposer] les sommes que chacun aura dépensées au détriment des Français pauvres et de leurs familles ».

Nous nous opposons à ces tentatives de diviser et de faire s’opposer celles et ceux qui souffrent de la précarité et de la pauvreté.

Nous combattons ces idées qui voudraient nous faire croire que les droits des personnes étrangères sont préjudiciables aux droits des personnes françaises et plus largement que l’étranger est un problème. Toute l’Histoire et toutes les analyses montrent au contraire que les personnes immigrées apportent plus d’initiatives et de talent, de développement et de richesses qu’elles ne coûtent à la société.

Nous disons que les personnes étrangères fuyant la guerre ou la misère qui arrivent dans notre pays de 65 millions d’habitants sont quelques dizaines de milliers quand d’autres pays en accueillent plusieurs millions. Nous disons que l’Autre, qu’il soit né à l’étranger ou en France, est une chance. A l’opposé des idées qui distillent la peur et le rejet de l’autre, nous affirmons que l’avenir de l’Humanité sera nécessairement ouvert sur le monde et solidaire.

Pour le Collectif 44 Et maintenant Pour un avenir solidaire, l’égalité d’accès aux droits – et les droits sont indivisibles –  est un défi majeur posé à la société. Dans le cas d’espèce, il s’agit de l’égalité d’accès pour tous les êtres humains présents sur notre territoire au logement, à la nourriture, à l’école, aux soins, à une existence décente.

 

Le 16 septembre 2015

 

Le Collectif 44 Et maintenant Pour un avenir solidaire avec les organisations : Artisans du Monde, Association départementale des Francas de Loire-Atlantique, Association France Palestine Solidarité, Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Ceméa), Ligue Contre le racisme et l’Antisémitisme (Licra), Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’enseignement-Fédération des Amicales Laïques (Fal44), Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (Mrap)

Les commentaires sont fermés.